Rechercher
  • Claire Peltier

Comprendre le monde des guérisseurs, barreurs de feu, mediums

Mis à jour : 28 déc. 2020

Mes amis me demandent souvent comme ça marche tout ca : soulager en imposant les mains, barrer le feu, la médiumnité... Alors je voudrais tenter d’apporter ici quelques réflexions.


En médecine la question du sens semble limitée, bien souvent la médecine veut davantage soigner que comprendre et s’efforce de passer par la chimie ou l’opération (toutefois pas partout car certaines approches mettent de plus en plus en lien les émotions liées aux évènements de la vie et les maladies chroniques).


Comme l’explique Jean-Dominique Michel, anthropologue de la Santé, le médecin traite ce qui est observable et classe les symptômes du corps et de la tête en pathologie qu’il va ensuite traiter. Pour lui, le guérisseur, chaman, médium, se place dans un autre cadre, une autre représentation du corps, de ce qui l’habite et des liens entre ces différents corps (on peut résumer ces corps en corps physique, et corps subtils : éthérique, mental, émotionnel, psychique et spirituel). Le guérisseur se retrouve dans un espace-temps différent, sur une réalité non matérielle. Il intervient sur d’autres niveaux de conscience comme l’émotionnel, le mental, le spirituel. De même le barreur de feu n’intervient pas sur le physique mais sur les autres dimensions qui entrent en ligne de compte dans les brulures.



Différentes cultures vont avoir différentes représentations de cet espace-temps, et des symboliques diverses. Chaque peuple a développé à différentes époques son espace et la relation corps esprit ; chaque peuple a eu, et a encore maintenant, des hommes et femmes médecine, des guérisseurs, des chamans et leur capacité à voir au-delà du physique. Différents courants de psychologie, tel que l’ethno-psychologie, la psycho-généalogie ou la psychologie transpersonnelle, ont mis en avant l’importance d’influences autres que celles de notre réalité physique présente dans des douleurs et difficultés diverses.


La guérison fait partie de l’univers de l’imaginaire, de l’inconscient et du symbolisme, par rapport à la pensée logique. Le symbole a une multitude de sens en effet et il n’en faut pas moins pour la complexité de l’être humain.


Dans notre société occidentale, on a tendance à écarter cette partie imaginaire pour laisser la place à la logique, le cartésien. C’est véritablement se couper d’une partie de soi-même, car ces deux aspects sont bien représentés dans le cerveau par deux hémisphères : le gauche, rationnel et analytique et le droit, intuitif, créatif. Mais si souvent l’un prédomine, nous sommes faits pour fonctionner avec les deux. Ne fonctionner qu’avec le rationnel et cartésien équivaut pour moi à se couper d’une partie de ce que l’on est, d’une partie de notre histoire. Pour ma part, j’aimerais voir ces deux approches marcher ensemble pour aller plus loin. La médecine occidentale fait des prouesses pour les traumatismes physiques, tels que des greffes, amputations après accident etc... Il est pour moi essentiel dans ces cas-là d’intervenir également sur un autre plan pour retrouver la cohérence des corps subtils et physique, et permettre à la personne de reconstruire son histoire, pour poursuivre sa vie.

La maladie, les maux, deviennent alors une réalité qu’il convient de s’approprier et à laquelle il faut trouver un sens. Or ce sens n’est souvent pas directement transmissible dans notre vie matérielle. Il convient donc de le trouver plus loin, de trouver son origine et de le faire correspondre à la réalité à cet instant.


Dès lors, la guérison est un cheminement, une transformation et le guérisseur accompagne la personne sur son chemin lors d’une ou plusieurs séances, en l’aidant à décoder ce qui vient, à trouver ce qui fait du sens, par la parole souvent. La guérison, comme l’éveil du reste (qui vont souvent de pair) non seulement n’est pas linéaire, mais elle intervient sur plusieurs plans qui sont liés entre eux par une toile complexe.



C’est ainsi que je m’efforce d’accompagner les personnes que je reçois, en restant ouverte à ce qui vient, ce que je ‘canalise’ et qui provient d’une réalité différente. Je peux sentir des déséquilibres énergétiques, des vides, les rééquilibrer et y ramener la circulation de l’énergie, ou barrer le feu qui consume. Je travaille sur des émotions car je les ressens parfois vivement, en les laissant passer par moi et s’exprimer (souvent par des pleurs), je les libère ce qui permet à la personne de se sentir plus légère, l’émotion qui était sous-jacente se dissipe. Parfois ce sont d’autres niveaux de conscience qui s’expriment depuis cet autre espace-temps, comme des blessures d’enfant.


Depuis quelques temps nous avons commencé à travailler ensemble avec mon amie Laurence, nous savons que nos approches sont complémentaires et qu’à deux, nous pouvons aller plus loin pour visiter un karma, une histoire de famille, un traumatisme, afin de l’intégrer dans l’histoire de celui qui consulte et faire sienne cette histoire dans sa réalité (vous pouvez nous retrouver sur la page Facebook ‘Claire et Laurence’).


J’aime faire ça avant tout car cela me permet d’être pleinement moi-même ; à contrario ne pas le faire serait dépérir. C’est aussi un vrai plaisir de pouvoir accompagner ceux qui le souhaitent, lors d’une séance, ou plus, et les aider à intégrer une partie de leur histoire.


Plus concrètement (peut-être pour ceux qui hésitent et se posent des questions) une séance dure en moyenne une heure, pour une première séance et des émotions ou des problématiques plus lourdes cela peut aller jusque 1h30 voir 2h. Je demande en général votre intention, la raison pour laquelle vous venez, sans que vous n’en disiez trop ! Pendant la séance, vous êtes allongés sur le dos, habillés, en général les yeux fermés, il est possible de parler. Mon protocole est de prendre certaines mesures énergétiques au début, générales, puis des chakras (les chakras dans la tradition indienne sont des vortex qui permettent de faire circuler l’énergie dans le corps, ils correspondent à une zone physique mais aussi des pensées, des émotions), et m’assurer d’avoir l’autorisation (on parle d’autorisation spirituelle) et la protection (sans protection, le guérisseur pourrait attraper les douleurs de la personne qui consulte). Puis selon les messages que je reçois, de commencer par des messages ou par un rééquilibrage, qui se fait en posant mes mains sur les chakras principaux et secondaires. Le cas échéant, les messages peuvent arriver durant la séance. Ainsi je peux soulager des problèmes de stress, d’anxiété, des douleurs physiques, des blessures émotionnelles, des accidents de la vie (tels que les peines liées à un deuil, un divorce un déménagement, ou des violences, et également des traumatismes). Parfois il s’agira davantage de barrer le feu pour une brulure ou un zona par exemple. Aussi, il faut préciser que ces séances peuvent se faire en présence, mais aussi à distance, l’énergie n’étant pas liée à notre espace-temps.


Enfin, si cela vous intéresse et que peut-être vous avez des hésitations, il est important de vous sentir en confiance ; n’hésitez pas à appeler le praticien (que ce soit moi ou un autre !), à poser des questions, et puis... fiez-vous à votre intuition !

Prenez soin de vous,

Claire

Mes soins


A titre indicatif :

Une séance en présence : 55€, à distance 40€

Séance à deux Claire&Laurence : 100€




Un grand merci au Château des Costes au Castellet et au Relais du Gapeau à Solliès-Toucas

pour m'avoir donné accès à ces lieux magnifiques et à Sarah Casimiri, photographe, pour son aide précieuse.

© 2018-2020 Anahatalight - Design par Caroline Serra.

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube
  • LinkedIn Social Icône