top of page

Chamanisme contemporain

Le chamanisme reste méconnu, en même temps qu’il prend davantage pied en occident. Alors que de plus en plus de personnes sont intéressées, appelées par une ouverture de conscience, que l’on peut se sentir attiré par le tambour, le chamanisme est bien plus profond que juste se mettre à taper sur un tambour comme peuvent le penser certains. Il s’agit de nous donner une boussole interne, des repères dans notre psyché pour passer les cycles de la vie en confiance. Le chamanisme aborde tous les thèmes de la vie. Comme beaucoup d’autres pratiques ancestrales, l’approche est très structurée; c’est cette structure qui permet l'ancrage, puis l’émancipation.


La profondeur du chamanisme s'exprime dans dans son lien à la nature, aux esprits, aux éléments, aux cycles de la vie. C’est une médecine ancestrale, certainement la première, que l’on retrouve chez presque toutes les sociétés premières, encore maintenant : en Mongolie, en Amérique du Nord comme en méso Amérique, chez les aborigènes d’Australie, et les tribus africaines. La voie chamanique nous accompagne pour nous initier au monde invisible, cette dimension que nous avons appris à oublier, mais qui reste toujours accessible et peut nous permettre de trouver du sens. Elle parle à l’âme, dans son langage - le langage des symboles. Les druides, les guérisseurs, médiums, ont cette connexion à l'invisible et aux esprits.

Les éléments du chamanisme

Les animaux sont particulièrement présents dans le monde chamanique. Ce sont des énergies. Ils sont nos alliés et vont nous permettre d’aller retrouver des petites parties de nous-même laissées derrière en cas de blessure et qui ont cristallisé. Ces esprits -animaux vont nous montrer des voies possibles et agir dans un autre espace temps (approche que j’ai détaillée dans un article: vous trouverez le lien en bas de page). Chaque animal a ses capacités, ce qu’il nous laisse entrevoir.

La roue médecine est aussi un outil puissant. Peu connue en dehors de ce monde chamanique, elle est pourtant un repère, une boussole, pour nous retrouver dans ce que nous traversons, des périodes de vie, des émotions… Plus je l’intègre dans mon environnement, plus j’en vois la profondeur. Et regrette en même temps que nous n’ayons rien de comparable dans nos sociétés modernes, où nous aurions bien besoin de ces repères dans des vies ou nous cherchons désespérément du sens, et une direction.

La transe chamanique est le moyen de s’ouvrir à d’autres dimensions. Ce mot a tendance à faire peur, sans qu’on le connaisse. Quel dommage ! Pourtant la transe est tout simplement un état modifié de conscience, comme la méditation, le sommeil, l’hypnose. On sait maintenant très bien que ces états sont normaux; ils sont propres aux animaux (que nous sommes), et permettent non seulement de vivre mais aussi d’accéder aux autres dimensions de ce que nous sommes; il permet des guérisons. Le sommeil est un des états de conscience modifiée auquel chacun accède la nuit. Sans sommeil notre état de santé se dégrade. Il me semble important de mentionner les travaux de Corinne Sombrun avec des chercheurs en neuroscience, qui vont certainement permettre de mieux faire connaître cet état et les possibilités de guérison qui vont avec. La France est malheureusement en retard sur les américains qui font des études sur ces états depuis longtemps… mais il n’est jamais trop tard !

Le tambour est un allié incontournable ! Car c’est en jouant, à un rythme bien précis, qui correspond au rythme de la terre, que l’on induit l’état modifié de conscience, et que le chamane accède à une autre dimension.

Les cycles de la vie sont des éléments importants à connaitre et reconnaitre, d'où l'importance des rites de passage, cérémonies. Ces rites que nous avons oubliés en Occident, mais pas complètement, car certains font trouver un moyen particulier de fêter des évènements de leurs enfants par exemple : les 18 ans qui représentent la majorité, l’autonomie.. donc un passage important !

Se relier au chamanisme

Sandra Ingerman, une chamane américaine que je lis depuis plusieurs années, propose différentes pratiques et exercices pour nous rapprocher de ces traditions : les rituels et cérémonies, les rêves, le travail avec les sons et la lumière, les arts et la création. Ils sont comme un pont qui nous unit à ce que nous ne faisons que percevoir, comme un moyen de le retranscrire, de l’exprimer; monde invisible qui ne saurait rentrer dans les cases du cartésianisme et de la pensée dite logique.

Le chamanisme est un moyen de communiquer avec les autres règnes, l’entièreté de ce qu’il y a sur cette planète terre, les générations d'au-dessus, celles qui viendront, et tout ce qui nous entoure. Un moyen de transcender les 3 dimensions physiques et le temps, auxquels nous sommes soumis. C’est par là aussi un moyen de guérison, de compréhension de la vie sur terre. Il s'agit d’un guide, on pourrait dire une “petite posologie de la vie sur terre”. C’est en cela que je la trouve fascinante et pleine d’enseignements, et que j’ai à cœur de la partager.



Le chamanisme contemporain


Les chamanes étaient les premiers guérisseurs, en lien avec le monde des esprits, le monde de l’invisible. Ils étaient, sont toujours, profondément liés à la nature, aux éléments, au vivant.


Cette approche est universelle et est d’autant plus d’actualité que nous sommes à la recherche de sens, dans un besoin impérieux de nous relier à cette partie de nous-même que nous avons trop longtemps délaissée. Les peuples premiers qui ont conservé cette sagesse nous la transmettent maintenant.


Mais je vois aussi comme un besoin pour cette approche de se transmuter, de transcender des codes culturels pour nous occidentaux. Certains se retrouveront dans des chamanismes amérindiens, sud-américain, mongoles et pour d’autres, il n’est pas besoin d’aller aussi loin ni d’adopter une autre culture. Pour ma part j’ai toujours voyagé et appris tellement de rencontres étonnantes. Ce monde-là est en moi, avec ses richesses, sa diversité. Mais je ne souhaite pas m’approprier une culture qui n’est pas la mienne. Il y a un espace pour nous approprier cette boussole sacrée, l’adopter en l’adaptant, pour qu’elle puisse avoir toute sa place et que nous ne perdions pas ce que nous sommes.


Le chamanisme a d’autant plus de sens dans notre monde, que nous nous perdons souvent dans l’analyse, la rationalité, la pensée. Que nous utilisons le cerveau gauche sans penser que le droit, le cerveau créatif, a non seulement toute sa place, mais s’il est là c’est pour une raison; il faut l’utiliser aussi, sans quoi nous sommes des unijambistes cérébraux ! C’est en cela que le chamanisme va nous aider : il vient nous apporter un éclairage particulier, avec un langage particulie