Nous sommes tous initiés

L'initiation n'est pas seulement de faire l'expérience des changements et de la mort, de la séparation, que la vie nous propose, c'est aller dans ces moments là, au plus profond de notre âme pour laisser derrière nous ce qui doit être laissé, trouver le sens de notre vie et les forces qui l'anime, ramener le mental, et l'ego qui s'y rattache, à un niveau où l'on peut travailler avec la créativité, l'intuition et le symbolisme de la vie.



La vie en cela, est la plus grande initiation qui puisse nous êtres donnée, nous la parcourons tous. Elle nous apprend à aller vers nous-même, à nous découvrir, à chercher, et trouver nos limites. Elle nous donne cette opportunité extraordinaire d'aller plus loin, au fond de l'âme pour explorer cette dimension propre à l'humain. Chacun reste libre de la saisir. Ou pas.


Définition


Au cours d'un rite de passage, l’Initiation est le processus par lequel un novice acquiert un statut social ou spirituel plus élevé par l'acquisition de connaissances ou l'admission aux activités particulières d'une communauté [religieuse], d'une société [secrète] ou d'un groupe.


De nos jours dans les sociétés occidentales, nous avons oubliés bien souvent rituels et cérémonies, qui marquent la vie pour en faire un parcours initiatique.


Parfois cette initiation se fait dans la douleurs, la séparation, la perte, la maladie : l'incompréhension va nous pousser à trouver un sens. Le voyage peut aussi avoir un rôle initiatique. Ces évènements amènent l'individu à découvrir au dedans de lui un aspect inconnu de sa personne, vers un « renouveau », parfois exprimé comme une « renaissance ».


Regarder la vie comme une initiation permet donc d'ouvrir la porte pour en trouver le sens, de composer sa boussole interne, de découvrir les forces qui traverent la psyche et nous permettent de déchiffrer notre chemin, d’aller vers la complétude. Se poser sur nos traversées et leurs enseignements permet de trouver le sens qui nous fait souvent défaut.


Prendre le temps


A une époque où tout le monde veut aller vite, ou beaucoup de coachs ont ‘La’  méthode pour tout comprendre et tout connaître de notre fonctionnement en 2 semaines, je prends l’option de se donner le temps, de prendre son temps. Ce n’est pas très vendeur, j’en conviens. Car l’humain est plus attiré par ce qui va vite, ce qui brille, qui peut lui permettre de prendre des raccourcis et ainsi s'épargner des questions, plutôt que par l’introspection et la réflexion. L'apogée de la gratification immédiate.


Je ne suis pas adepte des raccourcis, car à mon sens il y en a peu si l'on veut aller en profondeur et ouvrir les yeux sur ce qu’il se passe dans notre vie.


Comprendre ce à quoi la vie veut nous initier


Plusieurs éléments peuvent nous mettre sur la voie.


Tout d’abord, nous avons peut-être déjà identifié consciemment quelque chose qui ne va pas - en général cela nous confronte à une peur - et nous décidons de le refouler, de ne pas l’aborder, le pensant trop difficile. Ou alors nous nous disons que si l'on n'y pense pas, cela va disparaître. Bien souvent la vie, le destin, se chargera de le ramener à notre esprit jusqu’à ce que nous nous décidions à aller voir et affronter la chose.


Ce que nous souhaitons voir disparaître purement et simplement est certainement porteur de l'un des plus grands enseignements que nous pourrions recevoir. Les sujets qui reviennent devant nous alors que nous espérons les faire disparaitre en n'y portant aucun attention, sont de véritables initiateurs.


Les relations sont aussi porteuses de riches enseignements : relations amicales, familiales, amoureuses, celles que l'on recherche, celles que l’on évite, celles dont on ne peut se défaire… Cela peut être intéressant de voir comment chacune nous fait réagir, elles nous font nous découvrir plus qu’on ne le pense, si l’on regarde bien !


Parfois elles se font miroir, parfois elles nous font aller au fond de nos valeurs alors que l’autre doit lui se confronter à certaines leçons.


Parfois, le destin entre en jeu, sans que l’on ne puisse y trouver de sens. Il chamboule tout, nous fait remettre à plat certaines choses, nous avons l’impression de passer sur cycle “essorage”... Il s’agit d’influences extérieures échappant à notre contrôle, évènements qui ne nous laissent guère le choix. Il n’y a rien d’autre à faire que d’accepter, se laisser aller. C’est le destin, inévitable, puissant.


Conscientiser et accepter


Dès lors, cela peut sembler facile de se dire ‘ça y est, j’en suis conscient donc c’est réglé’. Toutefois, il y a des moments où nous ne sommes pas prêts, nous voudrions mais nous n’arrivons pas à l’intégrer. La conscience s’ouvre lorsqu’elle est prête, lorsqu’elle a suffisamment travaillé et que l’ego accepte de s’effacer, pour sauter dans l’inconnu (ce qui est plutôt contraire à son fonctionnement, donc demande un petit travail !). Lorsque nous sommes prêts, nos cellules peuvent intégrer ce nouveau paradigme dans toutes ses dimensions.


Ce processus n’est pas toujours simple, c’est en cela qu’il est initiatique, car il nous permettra de trouver les chemins pour dépasser certains aspects de nous-même qui nous empêchent de voir les choses telles qu’elles sont (plutôt qu’à travers le prisme de nos croyances, de nos blessures et de nos conditionnements).


Le plus gros blocage que l’on peut avoir


C’est de continuer à voir les choses de la même façon, en espérant des résultats différents. Faire des choix est essentiel.


C’est faire l’autruche devant ce qu’il se passe, rester la tête dans le sable, en se disant que si la terre tourne, alors on va bien finir par voir le ciel. 


C'est avoir l'orgueil de se dire que l'on sait - mieux que les autres - et donc, que l'on ne changera pas.


En reconnaissant les forces qui entrent dans nos vies, les épreuves, les difficultés, et en prenant conscience de nos résistances, nous pouvons leur donner du sens, percevoir ce qui tente de se tramer et entrer dans la danse des cycles de la vie. 


La vie est une initiation, et elle n’est pas facile, et le destin est le plus grand initiateur que l’on puisse trouver” (Jean-Paul Roneker).  Elle donne du sens et du rythme à la vie; les rites et rituels qui vont avec sont là pour mettre en scène nos expériences.


Etre accompagné dans certaines étapes peut être intéressant, pour faire la part des choses et dépasser des blocages auxquels il peut être difficile d’accéder.  Un initiation se traverse rarement seul.


Cet article vous a intéressé ? Je vous invite à vous abonner à ma newsletter, dans laquelle je partage régulièrement mes perspective dans des domaines liés à la conscience. Suivez ce lien.


Namaste, 


Claire






94 vues0 commentaire