5 raisons pour lesquelles on a l'impression de ne pas trouver sa place

J’entends régulièrement en consultation des personnes qui disent ne pas se sentir à leur place, comme s'ils n'avaient pas 'eu leur ticket' d'entrée pour vivre sur terre, se sentant en décalage, incompris. Il y a plusieurs raisons qui font que l'on peut avoir cette sensation ; elles sont liées à notre contrat d'incarnation, notre groupe d'âme, nos choix de vie. Aussi il y moyen d'en sortir.


Si c'est votre cas, ou s'il y a quelqu'un qui a ce sentiment dans votre entourage, sachez que tout le monde a sa place. Si cela peut être très inconfortable, c’est pour moi un signe qu’il faut aller voir ce qu’il y a derrière et une occasion d’enlever ces blocages pour avancer.

Certaines incarnations, certaines expériences de vie, sont difficiles; il faut les dépasser, trouver ce que l'on est, pour trouver sa place. Parfois il sera question de sortir de cette place qui ne nous convient pas, pour pouvoir trouver son chemin.

Incarnation dans un certain corps

Qui dit incarnation dit corps physique. Un corps avec ses forces et ses faiblesses, ses limites, qui peut ne pas refléter ce que l’on voudrait, la façon dont nous nous voyons, qui peut ne pas vouloir changer, qui peut être défaillant et malade. L’incarnation nous paraît alors difficile alors que l’on se sent déjà à l’étroit, coincé, contraint dans ce corps physique.

Incarnation dans un environnement, une famille

Certains vont s'incarner dans des situations, des familles, conflictuelles, voire abusives, ou violentes. D'autres vont être complètement en décalage avec leur famille et seront là en fait pour guérir les blessures familiales. Ils pourront être les seuls du reste à ressentir et comprendre cela. Étant les seuls à comprendre l'histoire familiale, à vouloir la dépasser pour éviter qu'elle ne se reproduise sur les générations à venir, ils risquent de se sentir isolés et incompris au sein même de leur famille

Il faudra alors trouver la force, les ressources, adulte, pour se défaire de cet environnement, de croyances et de modes de fonctionnement reçus en héritage, se défaire de cette imprégnation, d'une certaine façon de communiquer, de violence parfois, et se reconstruire un environnement selon ses propres valeurs.

La famille est l'environnement qui nous façonne, qui, théoriquement, devrait nous donner les ressources, les outils pour vivre. Mais ce n'est pas le cas pour tout le monde et certains devront s'en défaire pour avancer, et trouver leur chemin. Il faut donc faire la paix d'une certaine façon avec la famille, comprendre ce qu'elle nous apporte (peut-être nous ferons cet apprentissage dans sa polarité négative). Comprendre aussi qu’elle ne correspond peut-être pas à l'idée théorique que nous nous faisons de la famille. Puis accepter de la lâcher les préconceptions que l’on peut avoir, pour prendre un peu nous-même le rôle de nos propres parents, chercher notre chemin et avancer par nous-même.

Groupes d’âme

Aussi, certaines âmes viennent de groupes pour lesquels l'incarnation sur terre est difficile. Il y a la réalité de la matière sur terre, qui peut être très contraignante, une dimension physique, une pesanteur, densité, des émotions avec lesquelles ils ont du mal. D'autres groupes d'âme sont mêmes plus mystérieux et on ne sait pas très bien comment ils fonctionnent. Eux-même ont du mal à se raccrocher à la réalité terrestre et auront l'impression de vouloir 'rentrer à la maison', sans trop savoir ou cette 'maison' se trouve, ni à quoi cela ressemble. (Une lecture Akashique permet de connaître son groupe d'âme et donc de vous orienter).

Faire ses choix vs. les choix des autres

Parfois on peut avoir l'impression de ne pas trouver sa place car l'on a tout simplement été poussé à faire certains choix (de vie professionnelle ou e vie privée..) par notre environnement familial et culturel - parce que plus jeune nous n'avons pas eu tous les outils pour nous connaitre et savoir ce qui nous convenait, aussi parce que parfois il nous faut grandir dans une expérience, évoluer et comprendre que nous ne sommes plus en adéquation avec ces choix après un certain temps. C'est souvent le cas de la crise de la trentaine : on a fait un premier bout de vie, de carrière, et on a l'impression que l'on s'en est allé loin de ce que l'on est, à tel point que l'on s'est un peu perdu de vue.

Décalage d’incarnation

Le monde actuel est un monde dans lequel règne la division, l’aliénation, le besoin d’être reconnu individuellement, qui se heurte aux besoins et aux souhaits des autres. C’est aussi un monde où la technologie fait que les choses vont très vite : l’information, la désinformation, la critique, le travail (et l'impératif de rendement qui va avec), l’enfance et l’adolescence.

Les réseaux sociaux ont brisé toute restriction, toute limite de respect des autres et beaucoup se sentent tout pouvoir à critiquer, insulter, comme bon leur semble.

Or, tout cela va trop vite et trop fort pour notre psyche. On ne s’y retrouve plus, on ne retrouve plus la part d’humanité et de douceur dont nous avons besoin. Nous décrochons. On se sent décalé, trop en avance, ou trop en retard sur notre monde, très loin de nos valeurs.

Il peut arriver aussi que des réminiscences de vies passées nous perturbent au point de venir brouiller nos perceptions.

Il faut aussi bien être conscient que nous ne comprendrons pas tout du mystère de la vie sur terre et accepter que nous ne pourrons pas tout expliquer. Mais on peut retrouver son chemin sans avoir d’explication.

Que faire si vous sentez que vous n’avez pas votre place ?

Il sera à mon sens nécessaire d’aller au fond des choses, par une approche ou une autre, pour lever le voile sur les blessures, le karma qui prévaut, les blocages, et trouver le moyen pour avancer en confiance, avec votre vérité, à votre place. Cela peut prendre du temps, il est souvent difficile de régler ces problèmes en une seule séance. Un travail de lecture akashique peut vous aider, sur une séance, ou en accompagnement.

Connaître ses archétypes peut s’avérer d’une grande utilité. Nous n'avons pas tous les mêmes archétypes à nos cotés, donc pas tous les mêmes forces et rôles, alors trouver ceux qui nous accompagnent pourra nous aider à comprendre notre parcours et trouver le chemin qui nous correspond.

Il est toujours possible de réajuster sa trajectoire. En attendant, soyez assurés qu’il y a une place pour chacun,

Namaste,


Claire


Photo by Andrej Lišakov on Unsplash



27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout