Rechercher
  • Claire Peltier

Les émotions: un lien sacré

On en parle beaucoup, de plus en plus même. Pourquoi sont-elles si importantes, comment ça marche ? Après des années de questionnements, de pratique de yoga, médiation et Qigong, mon travail en tant que guérisseuse, la clé réside pour moi dans le fait que les émotions sont le lien entre le corps et l’âme, un lien sacré. C'est à travers les émotions que nous nous sentons humains, dans toutes ses dimensions. Sans cette intégration, nous serions deux entités séparées, un coté physique un coté spirit, sans communication, donc sans pouvoir faire une expérience humaine complète.


Les émotions sont des sensations – vous pouvez le sentir par vous-même: lorsque vous avez conscience d’une émotion, fermez les yeux, prenez le temps de la ressentir en respirant lentement, et localisez la dans votre corps. Vous pouvez aussi décrire cette sensation.


On en parle aussi comme étant la cause de bien des maux. Des émotions non exprimées, enfermées, risquent de se développer en douleurs telles que le dos bloqué, genou douleureux etc... le corps a besoin de parler parfois pour se faire entendre. C’est un peu pour cela que je ne suis pas adepte des grands principes de se dire que tout va bien, lorsque ça ne va pas. En se répétant que tout va bien, en faisant comme si, en général on va faire taire ses émotions ; elles vont bien souvent aller se figer quelque part, et peut -être attendre une autre occasion, une autre couche, pour dire leur trop plein et s’exprimer. Ca risque de faire mal....


Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut se plaindre tout le temps que ça ne va pas! Il doit y avoir une juste mesure dans tout, un équilibre.


Comment faire alors ? Lors d’une émotion que vous sentez présente, prenez le temps de l’identifier, exprimez-la à voix haute. Vous pouvez la partager avec un ou une amie de confiance (on n’a pas toujours envie de les partager avec tout le monde). Si ce n’est pas possible, je vous recommande une méditation de compassion : en méditation, imaginez qu’une amie vous fasse part de cette émotion, cette difficulté ; vous êtes bienveillante, vous l’écoutez et vous reconnaissez cette émotion, vous l’accueillez avec compassion. Vous pouvez visualiser sa main dans la vôtre, pour la soutenir, lui dire que cette émotion est réelle, et qu’elle va passer, comme tout le reste. Dites-lui que vous êtes là pour l'accompagner dans ce moment. A la fin, intégrez cela en vous tenant la main, sachez que c'est bien à vous que l’on a dit tout cela, dans la compassion.

On est souvent beaucoup plus doux avec les autres qu’avec soi-même... il est temps de changer cela, vous ne trouvez pas ?



0 vue

Un grand merci au Château des Costes au Castellet et au Relais du Gapeau à Solliès-Toucas

pour m'avoir donné accès à ces lieux magnifiques et à Sarah Casimiri, photographe, pour son aide précieuse.

© 2018-2020 Anahatalight - Design par Caroline Serra.

  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube
  • LinkedIn Social Icône